RDVM octobre 2015

Pérégrinations musicales

Les rendez-vous musicaux : octobre 2015

Sol invictus / Faith No More.

Cote: 2 FAI 50.

Après 17 ans de silence, Faith No More revient, en pleine forme ! Ce groupe de San Francisco a marqué les années 90 en tant que fer de lance du rock fusion, mêlant plusieurs genres, à l’instar des Red Hot Chili Peppers, Fishbone ou Rage Against The Machine. Véritable trublion à l’identité sonore unique, Faith No More pratique toujours son rock épique souvent musclé où le second degré prévaut, sorte de train fantôme sur des montagnes russes… Mike Patton, chanteur atypique aux impressionnantes capacités vocales (6 octaves !), capable de passer du crooner au hurleur en un clin d’œil, participe largement à l’originalité du groupe. Ses talents en ont fait un collaborateur très recherché, du jazzman avant-gardiste John Zorn à Björk, mais ce retour aux affaires avec  Faith No More fait de ce « soleil invaincu » un excellent cru ! Encore !

Sylva / Snarky Puppy and Metropole Orkest.

Cote: 1 SNA 70.

Collectif de jeunes musiciens américains regroupé autour du bassiste leader compositeur Michael League, Snarky Puppy est la formation qui a actuellement le vent en poupe chez les amateurs de jazz, à juste titre. Groupe de jazz fusion actuel ayant digéré le travail de ses illustres ainés, au confluent du jazz, du funk et du cinéma, Snarky Puppy ne s’encombre pas d’étiquette et propose une musique évocatrice mais néanmoins originale. Les talentueux musiciens ont un sens inné du groove et savent jongler avec des arrangements évoquant autant Herbie Hancock que Frank Zappa. Sur ce huitième album, Michael League invite le Metropole Orkest, orchestre symphonique hollandais habitué aux collaborations transgenres pour un résultat très accessible rappelant souvent les meilleures musiques de film. L’enregistrement live fut filmé et nous est livré en bonus avec l’album, comme d’habitude avec ce groupe, pour notre plus grand plaisir.

The Meters / The Meters.

Cote: 180 MET.

Groupe de funk légendaire et emblématique de la Nouvelle-Orléans des années 60 et 70, The Meters est la formation qui a accompagné les plus grands noms de cette ville, de Dr. John à Lee Dorsey en passant par Allen Toussaint. Musiciens émérites à la maîtrise rythmique contrapunctique redoutable, typiquement néo-orléanaise, ils ont toujours été reconnus par leurs pairs (ouverture des tournées U.S. et européennes des Rolling Stones en 1975-76, enregistrements avec McCartney…) mais n’ont jamais eu de méga hit sous leur nom propre qui les aurait définitivement consacré auprès du grand public. La majorité de leurs compositions sont néanmoins désormais devenus des standards du répertoire de la Nouvelle-Orléans.

Moksha / My Sleeping Karma.

Cote: 2 MYS 40.

Groupe original à la personnalité marquée, My Sleeping Karma est un groupe instrumental allemand pratiquant un « groove rock psychédélique » planant aux saveurs indiennes subtiles. Evoquant autant Pink Floyd que Tool ou Steven Wilson, les morceaux hypnotiques aux mélodies accrocheuses sont basés sur des riffs simples et très efficaces, sans déballage de virtuosité stérile parfois associée au rock progressif. Toute en puissance retenue et intensité relâchée, chaque longue composition évolue et nous emporte dans des paysages sonores tout autant éthérés que terrestres des plus séduisants. Une expérience unique, à découvrir vraiment.

Moan snake moan / Bror Gunnar Jansson.

Cote: 110 BRO.

Bror Gunnar Jansson est un surprenant jeune homme-orchestre suédois pratiquant un âpre blues des marais, digne des plus vieux bluesmen noirs du bayou de Louisiane. Beau conteur jouant simultanément de la guitare et de la batterie, il chante ses affres d’une voix râpeuse et caverneuse étonnamment envoutante, rappelant le timbre de Tom Waits ou de Nick Cave. Brutes de décoffrage, ses compositions sont riches d’influences au delà du blues. Si cette bête fauve venue du Grand Nord joue seul sur scène, sur ce second album, ce frère (bror, en suédois) n’hésite pas à inviter orgue, cuivres ou violoncelle à sa fête païenne gothique. Réjouissant et jubilatoire !

Man in motion / Warren Haynes.

Cote: 230 HAY.

Warren Haynes est un des guitaristes de blues-rock parmi les plus salués ces dernières décennies, que ce soit avec le Allman Brothers Band ou avec son propre projet, Gov’t Mule, ainsi que comme invité sur de multiples albums pour son feeling toujours inspiré. Compositeur, guitariste fin et inventif toujours au service de la chanson, maître du bottleneck, il est ici accompagné par la crème des musiciens américains croisé lors de sa longue carrière, le bassiste des Meters George Porter Jr. en tête. Un très grand Monsieur, incontournable pour tout amateur de musique américaine de qualité ! 

Denis D.


À consulter également


Malvoyant
Thème par défaut

Liens utiles

Mairie de Labège

Maison Salvan

Haute Garonne  (Ressources Numériques MD31)