RDVM mars 2016

 

 

Pérégrinations musicales :

luxe, calme et volupté

Les rendez-vous musicaux : mars 2016

 

 

Hypnophobia / Jacco Gardner.

Cote: 2 GAR 40.

Jacco Gardner est un jeune chanteur compositeur néerlandais, remarquable et remarqué, au talent insolent et à l’humilité rare. Hypnophobia, son second album, confirme qu’il est un artiste véritablement inspiré avec lequel il faut désormais compter. Son univers sonore, plein de réverb et d’harmonies vocales, est certes directement inspiré de la musique psychédélique et de la pop baroque anglaise des années 60, notamment par Syd Barrett de Pink Floyd, mais marqué par une identité forte. Produisant seul ses albums, jouant de tous les instruments (sauf la batterie), il embarque l’auditeur dans sa pop enjouée, onirique, hypnotique et délicieusement rétro, mais jamais surannée, jolie bulle de bonheur rêvé. Généreux, il offre à tous un peu de douceur dans un monde de brute avec ses chansons hors du temps. Plaisant et réjouissant.

http://www.jaccogardner.com/

 Lady Luck / Lulu Gainsbourg.

Cote: 2 GAI.

Fils de l’immense Serge Gainsbourg, Lulu Gainsbourg revient avec Lady Luck, son second album après From Gainsbourg to Lulu de 2011. Si son premier était un album de jeunesse (25 ans), bel hommage où il réarrangeait des titres de son père, Lady Luck est un album personnel où son identité s’affirme. L’on découvre l’univers raffiné et délicat d’un compositeur pianiste chanteur producteur talentueux aux arrangements ciselés qui a su digérer les influences de ses ainés des seventies psychés (paternel inclus) et s’entourer des meilleurs musiciens de studio. Lulu propose de jolies chansons légères plaisantes et accrocheuses, illuminées par son jeu de piano maitrisé où sa voix feutrée et séduisante se pose, mi chantée mi parlée. Inspiré, élégant, pudique et à fleur de peau, « le p’tit Lulu » a bien grandi et nous ravit. Bon sang ne saurait mentir…

http://www.lulugainsbourg.com/

 

Métisse maloya / Johann Berby.

Cote: 011.2 BER.

Né à la Réunion, Johann Berby est un jeune bassiste chanteur à la carrière déjà riche, ayant notamment accompagné le percussionniste indien Trilok Gurtu ou la chanteuse malienne Oumou Sangaré. Métisse maloya est son premier album, jamais démonstratif, dans lequel toutes les influences du souriant bonhomme se mêlent harmonieusement, du chant créole du maloya réunionnais aux grooves traditionnels et modernes du monde entier. Sublimées par de beaux arrangements de cordes – il fut élève du violoncelliste Vincent Ségal - douces et entrainantes, ses chansons n’en sont pas moins parfois empreintes d’une mélancolie gracieuse, au charme troublant. Feutré, son chant invite à la rêverie et nous emporte, sourire aux lèvres, vers des rivages lointains et chaleureux. Sympathique !

http://johannberby.com/accueil/

 

Akö / Blick Bassi.

Cote: 015.2 BAS.

Blick Bassi est un artiste camerounais, Bantou précisément, qui chante en bassa, sa langue maternelle, pour exprimer au mieux sa pensée et toucher au cœur. S’accompagnant à la guitare, il est accompagné par deux compères, un violoncelliste également banjoïste et un tromboniste. Avec cette formation singulière et minimaliste, Blick Bassi nous offre de biens belles balades, simples et évidentes, que l’on se surprend à fredonner dès la première écoute. Cette fois-ci guidé, selon ses termes, par l’esprit du bluesman Skip James, diverses influences afro-américaines (cajun, country blues, jazz…) transparaissent effectivement  mais en filigranes discrets, drapées des plus beaux atours de la musique mandingue. Un bien bel album, calme et empreint de sérénité.

http://www.blickbassy.com/

 

Only sky / David Torn.

Cote: 450 TOR.

David Torn est un atypique guitariste new-yorkais sculpteur de sons, compositeur de musique de film et producteur, discret collaborateur des plus grands depuis une quarantaine d’années (Jan Garbarek, David Bowie…). Inclassable, loin des clichés, il est reconnu pour ses manipulations électroniques des sons de guitares, créant des ambiances sonores atmosphériques saisissantes.  Avec Only Sky, paru sur le célèbre label ECM, il nous invite à un surprenant voyage au firmament, évoquant les grands espaces désertiques, le ciel et le vent ; seul avec juste sa guitare, un oud électrique, des effets et les hauts plafonds de la salle new-yorkaise où l’album fut enregistré en direct, l’EMPAC (Experimental Media and Performing Arts Center). Bien qu’hors normes, cette œuvre est séduisante, fascinante, belle, apaisante et juste, chaque son étant à sa place dans la composition du coloriste texturaliste génial qu’est David Torn. Un trip exceptionnel et une expérience rare, à savourer.

http://www.davidtorn.net/

video youtube (première)

Denis D.

Malvoyant
Thème par défaut

Liens utiles

Mairie de Labège

Maison Salvan

Haute Garonne  (Ressources Numériques MD31)